18 Aug 2020 |

Raphaële Marchal, journaliste gastronomique

Pour cette nouvelle conversation, je reçois Raphaële Marchal.

Raphaële s’est fait connaître en ouvrant en 2014 un blog dédié à sa passion pour la gastronomie sous le pseudonyme « en rang d’oignons ».

Le succès rapide de son blog lui a permis de transformer sa passion en métier, ou plutôt en plusieurs métiers, parce qu’elle multiplie aujourd'hui les casquettes : elle écrit des articles pour la presse écrite, elle anime des chroniques à la télé, elle est l’autrice de 3 livres, dont « passion pique-niques » qui vient de sortir et elle anime un compte instagram – toujours sous le pseudo @enrangdoignons – qui est suivi par plus de 60.000 abonnés.

En quelques années, elle est devenue l’un des visages – et surtout l’une des plumes – incontournables de la scène gastronomique.

Dans cet épisode, Raphaële évoque notamment son parcours qui n’a rien de linéaire, quelques conseils pour masteriser son pique-nique, ce que signifie pour elle « bien manger » et sa définition de la prise de pouvoir, qui passe par la gentillesse.

Ecoutez, commentez, prenez le pouvoir.

Sur son métier

« J’ai toujours été une bonne mangeuse. Je ne savais pas exactement quel métier ça serait mais j’ai toujours su que ça serait autour du "manger". Je n’avais absolument aucune idée de ce que représentait ce secteur. »

 Sur sa passion pour les pique-niques

« Cette passion me vient de mes parents, qui m’ont toujours fait savoir qu’il n’y a pas tellement mieux comme repas qu’un pique-nique, que ce soit pour un voyage en train ou en voiture, quand on partait en randonnée, en VTT, en ski, en bateau…

Pour moi, pique-niquer, c’est comme respirer. C’est un truc que je fais hyper naturellement, partout, à tout heure, toute l’année, même à l’étranger. »

 Sur son rapport avec la nourriture

« Quoi que je mange, ça me fait quelque chose de très fort, que ce soit aller faire les courses, cuisiner, passer à table ou même penser à une bouffe que l’on va faire demain, à un pique-nique ou à un restaurant. Ça me procure des émotions de joie très forte et très intense. »

Sur sa définition de prendre le pouvoir

« Les gens qui ont le plus de pouvoir dans mon entourage, que j’admire, à qui j’aimerais ressembler, ce sont des gens qui ont du pouvoir parce qu’ils sont capables de faire passer des messages forts, parce qu’ils sont allés au bout de ce qu’ils voulaient entreprendre, parce qu’ils ont réussi à se battre.

Ils ont tous quelque chose en commun : ils sont profondément gentils. La gentillesse, c’est le pouvoir le plus puissant que l’on puisse avoir. Quand tu es gentil, cela veut dire que tu es ok avec toi-même, que tu n’as pas d’aigreur, pas de colère, que tu es bien dans tes baskets. Tu es aligné avec tes valeurs, avec ton passé. » 

L'épisode est disponible sur : Apple Podcast  •  Soundcloud  •   Spotify  •  Deezer

Pour suivre Raphaële : Instagram 

0 commentaires