Contact
info@septem-paris.com
· · Commentaires

Septem Girl - Alexandra Thiltges

· · Commentaires

Alexandra est la fondatrice de la marque de maillots de bain Anja Paris.
Elle porte le T-shirt Prendre le pouvoir et le pantalon Mardi de la Troisième Semaine.
Vous pouvez suivre Anja ici. 

Raconte-nous… 
  
Ton parcours en quelques mots :
Assez classique je dirais : 4 années à l’université Paris Dauphine, un Master en Marketing, des stages en cosmétique… Puis une année à l’IFM (l’Institut Français de la Mode), qui a été peut-être le premier déclencheur : nos cours consistaient principalement à monter des projets.
J’ai ensuite travaillé 2 ans chez By Terry en tant que Coordinatrice Export (mi-commercial mi-trade marketing), puis 2 ans chez Make Up For Ever en tant que Chef de Projet sur les yeux. Ces deux boulots m’ont donné les moyens de me lancer seule par la suite : un peu de commercial, un peu de créativité et surtout, la capacité à gérer un projet depuis son idée jusqu’au lancement.

Ce moment où tu as « [re]pris le pouvoir » sur ta vie :
C’était en avril 2016, je me suis dit que j’avais envie d’autre chose, de créer ma propre histoire… Je me suis surtout demandé si j’avais envie d’être à la place de ma n+3 dans quelques années. Vous devinez ma réponse…
C’est à ce moment-là que j’ai démissionné pour créer ma marque de maillots de bain. Quelques mois de travail intensif et une campagne Ulule plus tard, Anja est née.

Le plus gros challenge auquel tu as du faire face : 
Me lancer seule. Effrayant, paniquant, on ne sait pas par où commencer. On se sent face à un plongeoir de 10 mètres et en fait, en prenant les choses une par une, on réalise qu’on a déjà un pied dans l’eau et qu’il suffit de se glisser tranquillement dans le bain.

Tes moteurs dans la vie : 
Mon mari. On s’est lancé tous les deux au même moment, on se serre les coudes, on se conseille, on se remotive et on partage le même rythme de vie, donc on se comprend.

Une femme qui t’inspire : 
Michelle Obama, pas pour ce qu’elle représente mais pour sa présence sur scène, son naturel… Tout à l’air facile, alors même qu’elle s’exprime face à des centaines de personnes.

La femme que tu veux être :
Ce serait dommage de vouloir être quelqu’un d’autre que ce que l’on est. Je suis heureuse aujourd’hui, on verra comment j’évolue mais je n’ai pas de but à atteindre, je me laisse porter.

Le plus gros challenge pour les femmes aujourd’hui, c’est :
On attend de nous d’être parfaites. Je viens tout juste d’être maman et c’est censé être inné d’être une mère. Je le dis haut et fort : ça ne l’est pas toujours. C’est épuisant de devoir être une femme au top, une épouse attentionnée, une mère au taquet et une business woman qui cartonne.

Les 7 mots de la fin :

  1. Un jour de la semaine : Mercredi. Pas le blues du début de semaine, l’énergie du milieu de semaine, l’arrivée imminente du weekend. 
  2. Une date : 13/02/2019. La naissance de mon fils, le jour où ma vie a été chamboulée, où j’ai du apprendre à trouver un équilibre pour intégrer une boule d’amour à une vie déjà bien remplie. 
  3. Une odeur : la feuille de figuier. Je porte depuis 10 ans un parfum avec cette note et elle est également présente dans le parfum Anja que nous allons bientôt commercialiser. 
  4. Un mot : féminité. Quel que soit son âge, ses formes, une femme doit être féminine. 
  5. Une qualité : la gentillesse. Cela finit par ouvrir toutes les portes.
  6. Une devise : How to have a beach body ? 1. Have a body 2. Go to the beach
  7. Une chanson : Le Lac de Julien Doré. Elle porte en elle pleins de souvenirs personnels.

Crédit photo : Rudy Ossona